Jean-Charles Wasniewski Président de la section tennis de table du S.M.M.

Depuis combien de temps es-tu tombé dans la marmite ?

Je suis arrivé dans le tennis de table par hasard, au tout début des années 1980 en province. Plus précisément à Vieux Charmont, petite ville du Doubs, sous l’égide de M. Maurice CHARLES, responsable du club, le premier qui m’a mis le pied à l’étrier. Mais sans ce club et ses adhérents, je ne serais certainement pas ce que je suis devenu aujourd’hui.

Quand es-tu arrivé à Montrouge ?

Je suis arrivé au club en 1992 parce que je travaillais dans  la commune et que mon supérieur était le responsable du ping-pong chez Schlumberger Montrouge Omnisports. Il y avait à cette période deux clubs dans  la ville: SMO (Schlumberger) et SMM (Stade multisports de Montrouge). Je faisais partie du premier.

Peux-tu nous en dire plus ?

Bien sûr. En 1996, les deux entités ont décidé de fusionner pour des raisons pratiques. C’est à ce moment là que j’ai commencé à m’investir dans la vie du club. Je suis devenu capitaine d’une équipe, puis secrétaire de la section. Puis dans les années 2004, j’ai été élu trésorier sous la présidence de M. Jean-Yves Verzeele. Et en 2007, élu président du club.

Est-ce tout ce que tu fais pour ton sport ?

En 2000, j’ai été élu par les responsables des clubs des Hauts-de-Seine au comité départemental de tennis de table des Hauts-de-Seine, puis en 2004, à la Ligue d’Île-de-France. En 1998, je suis devenu juge arbitre 1er degré, puis l’année suivante juge arbitre 2ème degré. Et en 2001 juge arbitre 3ème degré, et enfin l’année suivante formateur d’arbitre et juge arbitre. A ce jour, j’exerce toujours au sein de ces organismes.

Comment vois-tu l’avenir ?

En rêvant un peu, je souhaiterais que mon sport soit considéré à part entière et que l’on puisse le développer. Nous aurions besoin d’une salle spécifique de 12 tables où l’on puisse vraiment avoir le temps de s’entraîner et d’avoir des équipes qui évoluent au niveau supérieur.

Avec mes remerciements…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.