Section judo du SMM

La section judo s’est de nouveau illustrée au cours des derniers mois sur divers plans et cette effervescence s’exprime à travers deux aspects :

         le premier est lié aux résultats obtenus en compétition,

         le second est la mise en place d’une politique de formation.

 Sur le plan des résultats, la section s’est distinguée au cours de plusieurs rencontres. Au niveau des tournois, le tournoi de judo enfants de Montrouge a eu lieu le 12 mars dernier. Cette année, nous avons reçu plus de 300 compétiteurs venus de 7 clubs différents. Vingt-cinq judokas montrougiens ont occupé la première place, dix-neuf la seconde, trente-sept ont été troisièmes et, enfin, de nombreuses places de 4ème et 5ème ont été décrochées par nos judokas.

 Au niveau départemental, deux de nos compétiteurs ont été champions départementaux des ceintures de couleurs. Il s’agit de Gerson Gonçalves (- de 66 kg) et d’Alexis Baychère (- de 73 kg).

 Au niveau régional, nos minimes et nos cadets sélectionnés se sont bien comportés, comme par exemple Nassima Lounes en minimes pour la finale régionale.

 La section a entrepris un vaste programme au niveau de la formation. C’est le cas pour les stages, d’une part. Cette année, un expert international, Didier Polard, fait des interventions auxquelles sont conviés tous nos adhérents. Au cours de ces stages, plusieurs thèmes liés à la self-défense sont abordés. La section propose également à ses adhérents des stages de katas de judo.

 D’autre part, la section a décidé d’initier les jeunes judokas à la formation d’arbitres par le biais de la Ligue des Hauts-de-Seine de Judo, qui propose plusieurs stages théoriques et pratiques, ainsi qu’un examen final. Cette année, Massinissa Touggourti, adhérent à notre club depuis plus de six ans, a obtenu le titre d’arbitre régional et peut désormais diriger les rencontres officielles. Nous souhaitons que cette première réussite serve d’exemple et motive nos jeunes adhérents à suivre cette voie, qui permet de faire de la compétition et parfois de la continuer par d’autres moyens.

Pierre Auteur