Catégorie : Non classé

Alerte CANICULE

Sur la base des informations de Météo France et sur les recommandations de l’Agence Régionale de Santé, notamment en raison des effets conjugués de la chaleur et de la pollution, le niveau 3 « ALERTE CANICULE » du plan de gestion d’une canicule a été déclenché à compter du 24/07/2018 dans le département des Hauts-de-Seine.

Numéros utiles : en cas de malaise, appelez le « 15 »

+ Plateforme téléphonique en cas d’épisode de forte chaleur : « canicule info service » 0 800 06 66 66 (appel gratuit), tous les jours de 9h à 19h.

Nous vous remercions de mettre en oeuvre les mesures adaptées. Des gestes simples permettent d’éviter les accidents et il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle, même si ces signes paraissent insignifiants.

S’hydrater et continuer à s’alimenter, car c’est l’association eau + apports salés et sucrés qui assurent une bonne hydratation.

Se protéger : porter des vêtements légers (coton), de couleur claire si l’on travaille en extérieur ; protéger sa tête du soleil (casque, casquette, chapeau, etc) ; éteindre le matériel électrique en veille.

Se rafraîchir : se passer régulièrement de l’eau fraiche sur le visage et sur la nuque.

Limiter les efforts physiques.

Risques liés à la canicule

Lors de l’exposition d’une personne à une température extérieure élevée,  la chaleur fatigue toujours, peut entraîner des accidents graves et même mortels (déshydratation ou coup de chaleur). Les périodes de fortes chaleurs sont propices à l’aggravation de pathologies préexistantes ou à l’hyperthermie.

Personnes à risque. Les personnes fragiles et les personnes les plus exposées à la chaleur sont particulièrement en danger :
  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les nourrissons et les enfants.
  • Les femmes enceintes.
  • D’autres personnes sont également susceptibles d’être plus à risque en période de canicule
  • Les personnes confinées au lit ou au fauteuil.
  • Les personnes souffrant de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou de pertes d’autonomie pour les actes de la vie quotidienne.
  • Les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur.
  • Les personnes en situation de grande précarité.
  • Les personnes sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur. Les médicaments peuvent aggraver les effets de la chaleur.
  • Les sportifs : suspendez momentanément votre pratique ou évitez les heures les plus chaudes de la journée.
  • Les travailleurs en plein air